DO MORE WITH YOUR MONEY

Pourquoi l’inflation est un cauchemar pour les marchés ?

Parmi toutes ces choses qui causent des insomnies aux traders, il y a l’inflation. On a connu plus rigolo, je te l’accorde… Rien que le mot « inflation » donne envie d’aller faire une petite sieste. Ça ressemble aussi à une sorte de maladie contagieuse : « je crains que vous n’ayez attrapé une bonne inflation !! ». Mais ne t’inquiète pas, on n’est pas là pour te faire mourir d’ennui avec nos cours d’économie. On veut juste que tu comprennes pourquoi les investisseurs ont une peur bleue de l’inflation. Et dans certains cas, ça va jusqu’à réduire à néant la bourse. 

Dans un premier temps, voyons-voir comment ça marche… 

Qu’est-ce que l’inflation ?

Si on fait simple, l’inflation représente une hausse générale des prix. Par exemple, tu te souviens quand tu pouvais acheter ta belle baguette de pain à 75 centimes ? Et bien maintenant, elle coûte un bon gros euro, parfois même plus. Voilà, c’est ça, l’inflation. Et tu sais aussi pourquoi le prix des billets de train augmente chaque année ? Encore l’inflation. Si les prix prennent 2%, on dira que le taux d’inflation est de 2%. 


On comprend alors pourquoi ça agace le consommateur moyen. Personne ne veut payer plus cher pour sa baguette. Mais pourquoi est-ce que cela effraie tant les marchés ? Puisque finalement, si les prix augmentent, les entreprises doivent gagner plus d’argent non ?!

C’est bien vrai. Mais l’inflation amène avec elle son lot d’effets secondaires qui sont particulièrement néfastes pour les entreprises. 

Le côté obscur de l’inflation

Premièrement, l’inflation n’affecte pas seulement les produits que l’on met sur nos étagères. Elle a également une influence sur d’autres éléments un peu moins visibles. En gros, l’entreprise doit pratiquer des prix plus élevés, mais elle doit également dépenser davantage. 

Le second problème, ce sont les salaires. Si les salaires ne bougent pas, alors la hausse des prix nous rend naturellement plus pauvres. Et du coup, on consomme moins. Prenons un autre exemple : tu aimes bien aller déjeuner dans une petite brasserie tous les samedis midi… jusqu’à ce que l’inflation frappe les prix. Et là, ton menu plat du jour + verre de vin prend 5€ par rapport à son prix initial. Le samedi midi suivant, tu décideras peut-être de rester à la maison avec des pâtes au beurre (et un peu de gruyère râpé). Pour faire court, quand l’inflation augmente, les gens n’ont plus les moyens de consommer comme avant. Les entreprises voient donc leur chiffre d’affaires diminuer et les bénéfices chutent en corrélation. 

 

Et si les bénéfices perdent de leur valeur…

Il existe une raison encore plus importante pour laquelle l’inflation est la bête noire des marchés. Pour un investisseur, la valeur d’une entreprise est déterminée par les prévisions de ses bénéfices futurs. Mais plus l’inflation est élevée, moins l’actionnaire peut acheter de trucs avec ses bénéfices. Chaque part qu’il perçoit a ainsi moins de valeur. Pour mieux comprendre ce schmilblick, prenons un nouvel exemple. On va dire que Facebook fera un bénéfice de 7€ par action l’année prochaine. Si le taux d’inflation est à 0, ces 7€ auront la même valeur aussi bien maintenant que l’année suivante. Je peux également me payer une pizza avec ces 7€. Ok, maintenant, disons que le taux d’inflation augmente de 2%. Le prix de ma pizza prendra lui aussi 2% et je devrais faire des adieux déchirants à ma 4 fromages. Si l’inflation prend 3%, la valeur de mes 7€ diminuera à nouveau… Et ainsi de suite ! 

Le rôle des banques centrales 

La hausse des prix est particulièrement inquiétante pour une autre raison : quand l’inflation dépasse un certain niveau (environ 2%), les banques centrales augmentent à leur tour les taux d’intérêt afin de la limiter. 

Reste encore un peu avec nous parce que c’est super important (et ça rend les marchés hystériques) : si l’inflation fait perdre de la valeur à l’argent que tu gardes dans la poche de ton jean, il faut contre-attaquer. Augmenter les taux d’intérêt serait alors la première arme. Pense sinon à une sorte de balançoire : si le taux d’inflation devient trop élevé, les taux d’intérêt viennent contrebalancer pour les ramener à la baisse. Comment ? 

Le taux d’intérêt représente le coût d’un emprunt d’argent. Donc quand le taux d’intérêt augmente, la valeur de la monnaie augmente également… WTF ? Disons que tu files à ton pote 100€ avec un taux d’intérêt de 5%. Tu recevras 105€ quand il te réglera sa dette. Mais si le taux d’intérêt est encore plus élevé, disons 10%, tu recevras 110€. Autrement dit, ton argent a plus de valeur. 

C’est la raison pour laquelle les banques centrales augmentent les taux pour maîtriser l’inflation.

 

Contre-effets négatifs

Seulement, cette opération amène avec elle une ribambelle d’effets pervers :

  • Premièrement, quand le taux d’intérêt augmente, ta banque augmente quant à elle le taux de ton crédit bancaire (si tu en as un déjà, et qu’il est à taux variable). Cela signifie que tu as moins d’argent pour consommer, et que les pâtes au beurre du samedi deviendront une triste habitude. Peut-être même que tu devras te passer du gruyère. Mais ne t’inquiète pas ! Quand les taux d’intérêt augmentent, on est tous fauchés et tous ensemble dans le même bateau. Les entreprises gagnent moins (à part les vendeurs de pâtes) et font en conséquence moins de bénéfices.

 

  • Deuxièmement, tu n’es pas le ou la seul(e) à voir ton taux d’intérêt augmenter. Les banques augmentent également celui des entreprises. Pendant que tu rembourses le crédit de ta voiture, plusieurs entreprises s’endettent à quelques milliers voire milliards d’euros. Si une entreprise est endettée à 1 milliard d’euros et que la banque augmente le taux d’un petit 0,5%, la société devra un supplément de 5 millions à la fin de l’année. Conclusion : ses bénéfices chutent à nouveau. 

 

Si on résume

L’augmentation générale des prix peut causer un effet domino qui conduit tout droit à la récession. Cela n’affecte pas seulement le commun des mortels qui achète sa pizza 4 fromages, sa baguette et ses tickets de train ; cela nuit aux sociétés cotées en bourse et à leurs actionnaires également. C’est donc pourquoi les investisseurs ne ferment pas l’œil de la nuit quand il s’agit d’inflation et toi aussi, tu peux peut-être en garder un ouvert à ce sujet…

 

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Découvre aussi...