DO MORE WITH YOUR MONEY

Les 5 tendances des marchés financiers à surveiller en 2021

Pour bien commencer l’année, nous avons demandé à notre CEO, Nick Bortot, de nous partager les 5 tendances des marchés financiers auxquelles nous pourrions assister en 2021. Voici ce qu’il nous a répondu.

1. La Covid jouera à nouveau un rôle primordial

Le virus sera toujours l’un des principaux acteurs en 2021. Tout va donc dépendre de la rapidité avec laquelle les vaccins seront administrés, et de leur efficacité. Par ailleurs, comme nous l’avons vu avec la mutation du virus en Grande-Bretagne à la fin de 2020, la Covid-19 reste imprévisible.

Les gagnants de l’année seront les fabricants de vaccins, comme Pfizer ou Moderna. Malheureusement, les vaccins de Sanofi et de GlaxoSmithKline ne seront pas prêts avant la fin de l’année 2021 car ces deux entreprises doivent améliorer l’efficacité de la vaccination chez les personnes âgées. Toutefois, il faut rester vigilant avec la fabrication à long terme de vaccins, car des dizaines de sociétés travaillent déjà sur leur propre production. À un moment donné, il y aura un excédent de l’offre.

Il y a aussi des sociétés moins visibles qui pourraient en tirer profit. Pour ne citer qu’un exemple : la distribution du vaccin nécessitera d’énormes efforts logistiques qui seront pris en charge, par exemple, par Deutsche Post DHL, Bolloré Logistics, Lufthansa Cargo ou des sociétés d’entreposage frigorifique comme Va-Q-Tec. De nombreuses entreprises de logistique ont déjà bénéficié du boom des achats en ligne dû à la pandémie et pourraient ainsi profiter d’un nouvel élan.

Les secteurs qui ont été durement frappés en 2020 pourraient connaître une forte hausse : si les gens sont autorisés à voyager à nouveau, les sociétés de voyage comme TUI et Carnival, les entreprises hôtelières comme Accor et les compagnies aériennes comme Air France-KLM, Easyjet et Lufthansa pourraient être stimulées.

L’immobilier commercial est un autre secteur qui pourrait connaître des développements intéressants. Concernant l’immobilier de bureaux, la question est de savoir dans quelle mesure le télétravail restera en place. Si les entreprises ont besoin de moins d’espace, cela pourrait avoir un impact négatif sur des groupes tels que Alstria Office, et d’autres encore. Toutefois, ils possèdent pour la plupart des baux à long terme et pourraient ressentir l’impact négatif à un stade ultérieur. Quant aux centres commerciaux, avec des acteurs comme Simon Property ou Unibail-Rodamco-Westfield, ces derniers pourraient souffrir à nouveau de non-paiement des loyers et de faillites potentielles de locataires, car toutes les entreprises ne survivront pas à la pandémie.

2. Le retour des dividendes

Dans l’ensemble, si l’économie mondiale poursuit sa reprise comme prévu – par exemple, la Deutsche Bank prévoit que le produit intérieur brut (PIB) mondial augmentera de 5,2 % en 2021 – les marchés boursiers internationaux devraient en profiter. Les analystes de la Deutsche Bank prévoient que les bénéfices des entreprises pour 2021 aux États-Unis augmenteront de 23 % par rapport à l’année précédente, alors qu’en Europe, ce chiffre est de 40 %. Il faut surveiller tout particulièrement les deuxième et troisième trimestres.

2020 n’a pas été une bonne année pour les investisseurs en dividendes, car de nombreuses entreprises ont réduit leurs dividendes en raison de la pandémie. En 2021, les dividendes devraient à nouveau augmenter. De même, les taux d’intérêt des banques centrales devraient rester longtemps à 0 %. Cela rend les actions à dividendes encore plus attrayantes pour les investisseurs en 2021.

3. Un coup de pouce pour les entreprises vertes

Avec Joe Biden, il y aura un changement de paradigme à la Maison Blanche. Le nouveau président américain donnera un coup de fouet aux entreprises environnementales, Biden se détournera des combustibles fossiles au profit d’une protection accrue du climat et des énergies renouvelables. Cela devrait profiter aux actions et aux ETF qui répondent aux critères dits ESG (environnementaux, sociaux, de gouvernance) et qui sont attentifs aux normes environnementales et sociales.

Gardons à l’esprit que nous avons également des élections européennes cette année, comme en Allemagne par exemple. Angela Merkel ne sera pas réélue et le parti allemand des Verts pourrait être l’un des grands gagnants. Cela aurait également un fort impact sur les actions liées à l’énergie et au changement environnemental. C’est en effet un sujet à surveiller car l’Union européenne a récemment décidé d’intensifier ses efforts contre le changement climatique à l’échelle mondiale.

4. Les femmes font progresser la parité en matière d’investissement

Il est vrai que la plupart des investisseurs en bourse sont des hommes. Mais d’après le Financial Times, les femmes s’inscrivent désormais sur les plateformes d’investissement à un rythme plus rapide que les hommes. Chez BUX Zero, nous avons également constaté que le nombre d’inscriptions de femmes a été multiplié par six depuis le début de l’année, contre quatre pour les hommes. Je pense que les femmes continueront à jouer un rôle plus important dans l’investissement cette année.

Sur un sujet similaire, il est désormais possible d’investir dans des produits axés sur l’égalité des sexes, comme par exemple l’ETF Lyxor Global Gender Equality et le MSCI Japan Empowering Women Index. De tels produits financiers pourraient susciter davantage d’intérêt chez les investisseurs et investisseuses soucieux·ses des critères ESG.

5. Mise en garde pour les FANG ?

2020 a été une bonne année pour les entreprises tech. Mais à mon avis, les actions FANG, c’est-à-dire Facebook, Amazon.com, Netflix et Alphabet sont désormais surévaluées, et font l’objet de nombreuses poursuites judiciaires. Plusieurs États américains ont, par exemple, intenté des procès antitrust contre Google. Aussi, le gouvernement américain a également engagé un procès antitrust contre Facebook et aimerait beaucoup faire voler en éclats l’entreprise.

Une chose est sûre : ce sera à nouveau une année passionnante sur les marchés financiers, avec beaucoup de mouvements et d’opportunités.

 

Tous les points de vue, opinions et analyses présentés dans cet article ne doivent pas être considérés comme des conseils d’investissement personnels et les investisseurs particuliers doivent prendre leurs propres décisions ou demander un avis indépendant. Cet article n’a pas été préparé conformément aux exigences légales visant à promouvoir le caractère indépendant de la recherche en investissements et est considéré comme une communication marketing.

Découvre aussi...